Close

Mort de Samuel Paty : l’assaillant se serait renseigné sur l’enseignant via les réseaux sociaux

Un policier en faction / Photo J/R pour Actu-Mag.fr

Après le terrible assassinat de Samuel Paty, un professeur d’histoire-géo au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, beaucoup de questions restent encore en suspens. BFMTV a appris que l’assaillant aurait essayé de rentrer en contact avec d’autres acteurs de cette affaire.

Vendredi 16 octobre, Samuel Paty a été tué en sortant de son établissement scolaire. L’assaillant a ensuite été abattu par les forces de l’ordre.

Toute cette affaire tourne autour d’un événement. Le professeur a montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. Le père d’une des élèves s’est plaint du comportement du professeur sur Facebook en postant plusieurs vidéos à son sujet. Le père de famille est même allé voir la proviseure du collège accompagné d’Abdelhakim Sefrioui, un militant islamiste radical. Ce dernier est connu des services de police, fiché S et est inscrit au fichier des personnes radicalisés.

» LIRE AUSSI – Décès de Samuel Paty : Une prof d’histoire raconte avoir été menacée par un élève après avoir raconté un fait historique

L’assaillant de 18 ans aurait, selon les informations de BFMTV, essayé de rentrer en  contact avec le père de famille et Abdelhakim Sefrioui. Pour l’heure, nous ne savons pas si cette tentative a abouti, ou si même une de ces deux personnes ont répondu à ces sollicitations. Onze personnes de l’entourage de l’assaillant sont ce lundi encore en garde à vue, dont le père de famille et le prédicateur.

Par Emilie Autin

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top