Close

Hommage national : « Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République ! », déclare E. Macron

Le Président Emmanuel Macron

Dans la cour de la Sorbonne, les proches de Samuel Paty, accompagnés de 400 autres personnes ont rendu hommage à l’enseignant, victime d’un attentat terroriste.


Il est 19h46 ce mercredi 21 octobre, quand le Président de la République s’avance sur l’estrade au centre de la cour de la Sorbonne. Emmanuel Macron vient rendre un dernier hommage à Samuel Paty. Assassiné par un terroriste le vendredi 16 octobre, un hommage national lui a été rendu. Avant la cérémonie publique, le président a remis à la famille la Légion d’Honneur décernée à titre posthume à l’enseignant.

Après l’intervention d’une élève et d’un collègue de Samuel Paty, le président lui a à son tour rendu hommage. Dans ce discours de près de 15 minutes, le chef de l’état a été ému par la perte de cet enseignant qui incarnait les valeurs de la République.

Emmanuel Macron a entamé son discours en insistant sur l’importance du moment, que c’est Samuel Paty qui doit être mis en lumière, et non son bourreau.

« Il aimait les livres pour transmettre à ses élèves, comme à ses proches » indique le Président. En retraçant le parcours du professeur, le choix de la Sorbonne pour cet hommage national devient symbolique. La Sorbonne représente toutes les universités françaises, tous les hauts lieux du savoir français que sont les écoles. Samuel Paty aimait passionnément enseigner, et « il le fit si bien » a déclaré le président.

Le chef de l’état, entouré des statues de la cour de la Sorbonne, rappelle le combat de Samuel Paty : « faire des républicains ».

» LIRE AUSSI – Prof décapité : Qui était Samuel Paty, enseignant d’histoire ?

« Dans chaque école, chaque collège, chaque lycée, nous redonnerons aux enseignants le pouvoir de faire des républicains, ainsi que la place et l’autorité qui leur reviennent. Nous les formerons, les considérerons comme il se doit, nous les soutiendrons, nous les protégerons autant qu’il le faudra, dans l’école comme hors de l’école. »

Ému, Emmanuel Macron a fait savoir que Samuel Paty a été la victime du terrorisme. Il incarnait la République, la liberté. C’était un « héros tranquille » a précisé ce dernier.

« Samuel Paty » est devenu vendredi le visage de la République.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron veut que les combats pour la liberté et la raison continuent d’être portés par les professeurs : « Parce qu’en France, professeur, les Lumières ne s’éteignent jamais. ». Après cette dernière phrase et la clôture du discours, le public présent a rendu un hommage silencieux à l’enseignant.

Le cercueil de Samuel Paty a ensuite été sorti de la cour d’honneur après La Marseillaise et la Symphonie n°3 de Mozart. Le professeur sera inhumé dans l’intimité familiale dans les prochains jours. L’enquête pour faire toute la lumière sur cette affaire continue encore aujourd’hui alors que les gardes à vue ont pris fin cet après-midi.

Par Emilie Autin

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top